Fachbücher

Migration PDF

What do Europeans think of the Migration PDF Area? Peu de poissons sont absolument sédentaires, hors quelques espèces coralliennes ou vivant dans des eaux fermées.


Författare: Irene Dresel.

Obwohl die Migration von Personen und Arbeitskräften zwischen den Mitgliedstaaten der EU 15 keinerlei Beschränkungen unterliegt, lebten und arbeiteten bis zum Jahr 2003 nur 2 % der Bevölkerung der EU 15 in einem anderen als ihrem Heimatland. Aber auch innerhalb Deutschlands ist die intranationale Wanderungsbereitschaft nur geringfügig höher. In der Arbeit werden die Bestimmungsgründe von Umfang und Richtung sowohl internationaler Personen- bzw. Arbeitskräftewanderung innerhalb der EU 15 als auch die der intranationalen Wanderungsströme innerhalb der Bundesrepublik Deutschland theoretisch und empirisch untersucht. Ziel dabei ist es, das geringe Wanderungsvolumen sowohl innergemeinschaftlich als auch auf nationaler Ebene zu erklären.
Aus dem Inhalt: Theorie der wirtschaftlichen Integration – Theorie der Migration – Überblick über wesentliche Wanderungsbewegungen in Europa und Deutschland von 1950 bis heute – Spezifikation und empirische Überprüfung eines eigenen Wanderungsmodells – Erklärungsversuche des geringen Wanderungsvolumens – Projektionen im Hinblick auf die Osterweiterung.

Le poisson potamotoque à migration génésique anadrome le plus connu est le saumon qui nait dans les petits cours d’eau douce, migre ensuite vers l’océan où il vit pendant quelques années avant de retourner dans le cours d’eau où il est né pour se reproduire. Le poisson thalassotoque à migration génésique catadrome le plus connu est l’anguille dont les larves vivent quelquefois pendant des mois ou des années en mer avant de remonter les cours d’eau où elles vont atteindre leur plein développement, y vivre, puis retourner en mer pour y pondre et y mourir. Les grands migrateurs sont particulièrement vulnérables à la surpêche, au braconnage, aux pollutions ou obstacles infranchissables au moment de la montaison ou dévalaison. Développer le partage d’expériences, la communication et la formation autour des problématiques migrateurs. Dans certains cas,  tout se passe comme si le poisson tentait simplement de se maintenir dans des eaux de mêmes conditions physiques et physicochimiques, ce qui le conduit à fuir les variations du milieu ambiant : variations saisonnières, par exemple. Le métabolisme et milieu intérieur du poisson est alors physiologiquement stable.

Inversement, la migration d’avalaison ou de dévalaison s’accompagnent de très importantes modifications physiologiques du poisson, notamment quand il doit passer du milieu marin à l’eau douce ou inversement. 2009 une base de données sur les poissons migrateurs, dite Base de données STACOMI. De nombreux facteurs peuvent perturber les grandes ou petites migrations des poissons. Beaucoup de poissons peuvent migrer contre des courants importants. Les migrateurs semblent aussi, dans une certaine mesure, capables de trouver des chemins où la remontée d’un torrent voire l’escalade d’un barrage artificiel ou rocheux demandera moins d’énergie. Ce comportement instinctif leur permet à certaines espèces de gagner des zones d’altitude, parfois si hautes qu’elles y échappent à la plupart de leurs prédateurs aquatiques.

Certaines espèces de poissons ont en effet développé des capacités inhabituelles  d’escalade . Dans ces cas, une grande partie des poissons meurent ou s’épuisent lors de la migration et surtout lors de l’ascension verticale. Ils peuvent y alors y pondre avec plus de chance de survie pour les larves, ce qui semble compenser les pertes de vies lors de l’escalade. Richard Blob, de l’Université de Caroline du Sud à Clemson, fait remarquer qu’outre la ventouse ventrale qui permet à tous les gobies de se fixer dans les zones de fort courant, S. Il utilise comme lui la pseudo-ventouse qu’il forme avec ses nageoires pectorales, mais tout en restant le plus possible collé au substrat rocheux il se propulse par de puissantes ondulations de la queue. Chez ces trois espèces, seul un faible pourcentage de la population arrive à destination.

Hawaï n’est pas un cas unique. La lamproie est un poisson-parasite qui dispose d’une puissante ventouse buccale. Elle peut l’utiliser pour escalader des seuils, ou des barrages naturels de branches ou rochers. Il arrive également souvent que des lamproies les franchissent, avec moins d’effort, en étant fixées à un grand salmonidé. Journée annuelle de la Société Française d’Ichtyologie.