Freizeit & Hobby

Opera Omnia / Quaestiones theologicae PDF

Le plus opera Omnia / Quaestiones theologicae PDF de ses disciples est saint Thomas d’Aquin. Homme de grande culture, il a laissé une œuvre scientifique d’une vaste ampleur, particulièrement brillante dans le domaine des sciences naturelles.


Författare: Albertus Magnus.

Albert le Grand est né Albert de Bollstaedt à Lauingen en Souabe entre 1193 et 1206, sans doute en 1193. Il est mort à Cologne en 1280. Il part étudier la théologie peut-être à Paris avant 1233, en tout cas à Cologne, où il l’enseigne dès 1228. Ses premiers travaux sont des commentaires du Pseudo-Denys l’Aréopagite.

Il y obtient, en 1245, un poste de maître de théologie : il est maître régent, en place de Guéric de Saint-Quentin, jusqu’en 1248. Occident à la suite du renouvellement de l’enseignement débuté par Pierre Abélard. C’est au cours de son séjour à Paris qu’Albert le Grand se familiarise avec les écrits du philosophe grec qui vont influencer toute son œuvre. En 1250, il traite de l’arc-en-ciel dans son ouvrage De Iride. En 1252, il devient conciliateur, en l’occurrence entre la ville de Cologne et son archevêque. En 1256-1257, il réside auprès de la curie pontificale, probablement en qualité de lecteur du studium de la curie.

En 1257, il redevient enseignant à Cologne. En 1260, il fut nommé évêque de Ratisbonne par le pape Alexandre IV, mais, après trois ans, il demande au pape Urbain IV et obtient de celui-ci la permission d’abandonner sa charge. Ne se contentant pas de contester ponctuellement les travaux d’Aristote, il entreprend une encyclopédie d’ambition comparable De animalibus. Ce vaste traité, achevé vers 1270, comprend 26 livres. Les 19 premiers sont des commentaires de l’œuvre d’Aristote, les suivants sont consacrés aux animaux qui marchent, volent, nagent et rampent dans une classification inspirée de Pline l’Ancien. Il n’empêche que pour encore longtemps la zoologie restera une branche de la théologie dans laquelle les animaux seront étudiés pour les symboles divins qu’ils véhiculent. Albert le Grand écrit également des encyclopédies semblables pour les minéraux, le De mineralibus et pour les végétaux, le De vegetabilibus.

En 1274, après avoir pleuré la mort de son disciple Thomas d’Aquin, théologien de renom, il participe au concile de Lyon. En 1275, il inaugure l’abbaye Saint-Vit de Mönchengladbach. Il meurt à Cologne le 15 novembre 1280. Son tombeau se trouve dans l’église Saint-André de Cologne. Albert le Grand est béatifié en 1622 par Grégoire XV.