Livre Histoire de la globalisation financière : Essor, crises et perspectives des marchés financiers internationaux (Collection U) pdf ebook

Livre Histoire de la globalisation financière : Essor, crises et perspectives des marchés financiers internationaux (Collection U) pdf ebook

Livre Histoire de la globalisation financière : Essor, crises et perspectives des marchés financiers internationaux (Collection U) pdf ebook

  • ISBN: B005PLOYQ0
  • Author:
  • Langues: Français
  • Évaluation: 4.3/5 (Votes: 1399)
  • Broché: 320 des pages
  • Disponibilité: En stock
  • Télécharger les formats: PDF, EPUB, KINDLE, FB2, AUDIBLE, MOBI et d'autres

Description du produit

L’observation des crises financières et monétaires récentes, singulièrement celle de 2008-2009, témoigne du basculement d’un système régi par les gouvernements à un système mondialisé mû par les marchés internationaux de capitaux, soit la fin du « système de Bretton Woods » et l’avènement de la Globalisation financière
La première partie de cet ouvrage, qui couvre la période 1944-1973, concerne le Système Monétaire International puis son effondrement précipité par les chocs pétroliers. L’essor des « euromarchés de capitaux », dès la fin de cette période, constitue le premier temps de la globalisation financière. 
La seconde partie est consacrée à l’émergence de la « sphère financière », de 1974 au début de la décennie 1990, comme conséquence de la désintermédiation des financements, de la déréglementation et du décloisonnement des marchés. La globalisation financière se traduit, alors, par une accélération de la croissance des volumes des marchés financiers internationaux, second temps de la globalisation financière. 
La troisième partie renvoie à la période contemporaine, marquée par l’apparition des «marchés émergents » et les crises s’y rapportant. Durant les années 2000, l’origine de l’instabilité financière se déplace : elle n’émane plus des pays en développement ou émergents, mais des États-Unis, cœur du système. C’est le troisième temps de la globalisation financière